Le MANEGE de MAMA KAYA

Publié le par SEMIRAMIS

 

Aujourd’hui point de recette de cuisine mais une idée cadeau. Un de mes coups de coeur musical. Si vous avez des petits enfants dans votre famille, dans votre entourage proche ou un cadeau à faire à un lutin déjà bien gâté, n’hésitez plus et investissez dans un cadeau qui fera plaisir à l’enfant et préservera les oreilles de ses parents : achetez « Le manège » de MAMA KAYA.

 Pour écouter des extraits      pour aller sur leur site
Petit extrait :
 

Les grands- mères sont des passagères d’un omnibus qui va au terminus. Leur peau est toute froissée, on ne va pas pourtant la repasser… leurs cheveux se font tout blancs, comme la neige, comme la neige. Leurs cheveux se font tout blancs on pourrait faire de la luge dedans.


Cet album est tombé entre mes mains à l’occasion d’un cadeau de naissance d’une amie( merci Céline) pour ma fille Sélène âgée aujourd’hui de 6 ans et depuis nous sommes toujours sous le charme. Edité sous le label d’Enfance et Musique (ref. EMCD 395) en 1994 il a fait la joie de ma fille, mon fils et de l’oreilles de leurs parents. Son secret : des textes bien troussés dont l’ossature fait appel à un imaginaire loufoque. Et surtout une musicalité et un tempo qui sont réjouissants . On a affaire ici à quatre musiciens qui dominent leur sujet et qui donnent à l’album des sonorités très jazzy et rythmées. Chaque chanson est une histoire en soi qu’on peut chanter facilement ou même lire en guise de rituel d’endormissement.

Pour résumer en texte cet album je dirais :

« C'est parti ! En voiture et si tu as le tournis accroche-toi  aux vieilles montures du manège en bois qui t'emportera au pays de MAMA KAYA. Tu y croiseras un phoque loufoque, une marmotte boulotte avec des menottes. Fais attention de ne pas te faire écraser par un char conduit par des loups malabars. Tu rencontreras  Oshima ainsi que  le Baron Chocolo suspendu à un énorme ballon. Tu assisteras à la nuit des sorcières où elles échangent des recettes étranges ;  la lune y est rousse et les étoiles y ont la frousse. Tu admireras un stand d’objets mécaniques où un funambule salue la foule qui n’est pas venue. Little Pig le cochon qui pense révise son existence file avec son balluchon pour ne pas finir en saucisson et prend la poudre d’escampette pour ne pas finir en vinaigrette. Vous écouterez jouer Dame Loriot professeur de piano, l’air pincé d’une bigote pointant toujours la fausse note. On évoquera une question existentielle : les petits trous  avec une pluie de jeux de mots. Tu suivras le détective privé Rat Spike fonçant dans la nuit noire à la recherche de Raspoutine le chef de gang des Radis Noirs qui a enlevé la souris Maryline. Et tu  finiras le périple en chantant avec Boud’zan  qui est tellement petit que même les crocodiles ne font pas cas de lui ! »

Clique sur les deux images du dessus : la première te permettra d'écouter des extraits des chansons. La deuxième image te renvoie au joli site de Mama Kaya.

Mama Kaya a fait d'autres albums mais celui-ci reste pour moi le must. 

Publié dans GOURMANDISES

Commenter cet article

doctole 12/01/2006 13:01

Regarderez s'ils l'ont à la médiathèque !