1 AN DEJA

Publié le par SEMIRAMIS

« La cuisine de Semiramis » a passé le cap de un an d'existence...  je suis assez émue car cela représente un investissement en temps mais si j'ai pu tenir sur la longueur, c'est que le temps consacré a toujours été un loisir. La cuisine de Sémiramis a évolué en forme  mais aussi  sur le fond : le blog, même s’il est classé    en gastronomie, a rapidement évolué vers un fourre-tout qui me ressemble : bordélique, éclectique,  gai et optimiste. Au final, si ce blog tient sur la longueur c’est que c’est un formidable vecteur pour faire partager mes coups de cœur.
1 an en chiffres ça représente quoi ?

- 315 articles publiés
- 1841 commentaires
- 25 abonnés à la newsletter ou à la parution des articles
-  une moyenne de 120 lecteurs quotidiens
- près de 100 000 pages lues

et d'inestimables heures à découvrir d'autres blogs : dans un premier temps pour apprendre à maîtriser mon blog et le faire évoluer mais aussi  pour se faire connaître... depuis quelque mois, je pars encore à la découverte de nouveaux blogs mais plus par curiosité ou par hasard. Le fruit de ces errements du net a fait  que  je suis fidèle à une vingtaine de blogs ( les bloggeurs se reconnaîtront). Je ne peux pas toujours y aller quotidiennement parce que je me fais un point d'honneur à toujours lire en entier leurs articles et à  essayer de trouver un commentaire adapté.

Merci donc à vous tous , mes lecteurs fidèles ou occasionnels, c’est aussi par ce que vous  prenez le temps de venir me lire, que je me décarcasse.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
Je rentre à peine et tu es déjà vieille...
Répondre
S
super , que ton blog dure encore et encore !!
Répondre
M
C'est quoi cette histoire de marché aux puces ?!!! Je veux savoir moi aussi !!! Bises !
Répondre
D
Merci à toi surtout Quel bonheur de lire tes articles aussi ! C'est ainsi que l'on devient accroc ... avec des blogs comme le tien ! Joyeux anniversaire !
Répondre
B
Au lieu de jacasser sur tous les blogs, raconte nous plutôt le marché aux puces.J'éteins l'ordi., l'orage se rapproche.
Répondre