PEKIN 13 (beaucoup d'eau, de sourires et un peu de frayeur )

Publié le par SEMIRAMIS

 
               

Quand nous sortons de l’hôtel, nous sommes surpris par une pluie torrentielle . Nous attendons près d’un quart d’heure, mais comme cela ne se calme toujours pas, nous hélons un taxi.
Installés dans le taxi nous sommes pris d’un fou rire nerveux quand nous nous apercevons que le taximan cache le compteur : on s’imagine, mi-amusés, mi-inquiets, que ça va nous coûter un paquet de yuans. En plus, nous roulons une bonne vingtaine de minute à 10 à l’heure, en raison de l’inondation provoquée par la pluie. Les voitures roulent telles des bateaux dans l’eau (environ 10cm de hauteur). Certaines voitures calent.CLIQUER
Finalement cette situation nous amuse beaucoup, le chauffeur se déride et alors qu’il ne parle que le chinois , nous arrivons à communiquer avec les gestes et les sourires.
Toutefois notre taxi, ne sachant pas où est exactement notre hôtel, nous dépose à notre repère le magasin de photo FUJI.
La panique me submerge , car je m’aperçois que je n’ai plus mon porte-monnaie, il a du glisser de ma banane dans le taxi...mais trop tard la voiture est déjà loin. Mes deux compères balisent car ils croient que c’est la pochette commune qui est perdue ( où se trouvent nos 3 passeports, les travellers chèques et 2000 yuans soit 200 euros). Je les rassure en leur disant que c’est mon porte-monnaie personnel qui est perdu.
Des instincts de survie nous ont permis lire le numéro du taxi. Nous essayerons d’ appeler la centrale taxi demain.
Cette épisode me chagrine mais cela ne gâchera ni ma journée ni mon voyage.
Comme il pleut toujours et que nous avons faim, nous courrons nous réfugier dans une friterie.
Nous sommes ravis de voir qu’ils ont une carte en anglais mais les intitulés sont peu explicites. Comme les serveurs ne parlent que le chinois, un client vient à notre rescousse pour tout nous expliquer. Au final, nous nous régalons avec de délicieux raviolis chinois. La pluie torrentielle continue de plus belle. Ca fait près de 2 heures que nous sommes dans ce resto où nous nous sentons bien avec les chinois qui attirent notre attention pour discuter avec nous. Un chinois nous récite, hilare, quelques mots de français , Je lui demande s'il peut nous aider  à appeler la station de taxi. Il me dit de patienter, sort un instant et revient complètement trempé avec le numéro de telephone. Il essaiera même de téléphoner pour nous, mais personne ne réponds. Il nous écrit le numéro de téléphone sur une carte avec le nom de la rue où nous nous trouvons, ça aidera pour retrouver notre taxi

22 h : on décide de partir du resto en remerciant chaleureusement les chinois et en disant qu’on reviendra. Il pleut toujours et pendant le trajet à pied jusqu’à notre hôtel, nous prenons la saucée du siècle.
Nous avons couru près de 10 minutes . Nous sommes essoufflés, nos cheveux, nos vêtements et nos chaussures sont totalement trempés. On espère que le personnel de l’hôtel va accepter qu’on rentre dans cet état.
Je ne me fais plus l’effet d’un caramel ambulant mais bien d’une éponge trempée. Avant d’entrer on essore nos vêtements. Le personnel de l’hôtel, qui d’habitude est toujours très digne , est hilare.
Nous réussissons même l’exploit de dérider le groom d’ascenseur lui qui d’ordinaire est si impassible.
Une douche chaude nous fait du bien.
Je fais le bilan des pertes : 300 yuans, des francs français, ma carte d’identité ( mais l’essentiel est d’avoir mon passeport) et les tickets petit-déjeuner de l’hôtel ( mais ce n’est pas une perte :insolent: ) . C’est con mais cela aurait pu être pire. En tout cas, le principal est que la caisse commune dont j’ai la charge est toujours là .
Nous écrivons jusqu’à 4 heures du mat’, les cartes postales achetés ce jour et je remets à jour mon carnet de bord, ce qui me permet de te narrer le plus fidèlement possibles mes aventures.

SOMMAIRE

Publié dans Mes aventures à PEKIN

Commenter cet article

Bool 12/02/2006 13:02

Les aléas du voyage ! Malgré les inconvénients, cette journée m'a l'air d'avoir été fort sympathique :-)Bises,Bool

Sissi 12/02/2006 00:47

 
lol... m'en demandes pas trop...
elle sont pas assez grandes mes photos lol
j'y penserais dès que j'aurais du temps.... mais si tu as du temps pour 'expliquer, je prends...
t'as l'air plus douée que moi !
biz ma b'lle !
 

Brod 11/02/2006 18:11

Tu es héroïque ! Ecrire un carnet de bord est un truc au dessus de mes forces. J'aurais toujours reporté au lendemain.Sympa le chapitre des pluies torrentielles.

Eddy VOUMLORI 11/02/2006 17:10

Trépident, on entend lrs trombes d'eau et on sent tout le mystère que masquent les sourires... C'est bientôt que vous arrivez au lotus bleu ?
Cyberouïq'nd à toi.